Découverte

Notre base de travail est une K100 rs de 1984.

Notre chère monture avait besoin de soins, en particulier le moteur. Ci-dessus on voit qu'il n'est pas de la première fraîcheur. Le fil conducteur de tout ce projet était de faire une restauration ainsi qu'une personnalisation complète et de qualité.

Le vendeur de notre BMW s'en est séparé car elle avait un gros problème, le joint de spy de vilebrequin côté boîte de vitesse n'était plus étenche. La fuite était très importante à un tel point que lors de l'inspection de la moto et donc au moment de la faire tourner il n'y avait quasiment plus d'huile dans le moteur.

Mon père n'était pas des plus confiants car imaginant une réparation conpliquée. Je l'ai poussé pour qu'on l'achète car la moto était saine et n'avait que ce problème, une bonne affaire en somme.

Joint spy de vilebrequin

Notre bmw souffrait d'un gros problème quand nous l'avons acheté, elle perdait toute son huile. L'ancien propriétaire nous avait mis sur la voie du joint spy de vilebrequin. Une fois arrivé jusqu'à ce dernier, le problème ne sautait pas aux yeux. Après son changement il s'est avéré être la source de ses problèmes.

photos

Jeu aux soupapes

Au vu du temps d'arrêt de la moto, plusieurs mois pour ne pas dire années, il était nécessaire de faire le jeu au niveau des soupapes pour ne pas avoir de mauvaises suprises au démarrage. La bmw utilise des pastilles pour régler ce jeu, donc on fait tomber les deux arbres à came pour le changement. Sur les 8, 6 étaient à changer, il fallait le faire. Les motos avec culbuteur sont plus simples à régler car il "suffit" de régler le jeu des soupapes en serrant ou desserant un écrou.

photos

La culasse

Pour restaurer au mieux cette moto la révision poussée du moteur était une étape importante. Vient le moment de s'attaquer à la culasse. Elle a eu le droit à un traitement complet, décrassage des soupapes, joint de queue de soupape, et rodage pour une bonne étanchéité.

photos

Le joint de culasse

Dans la suite logique des choses le joint de culasse était une étape qu'on ne pouvait éviter. Lors de l'achat des joints nous avons pris le kit complet avec le joint de culasse, queue de soupape, joint plateau de pression, joint de carter etc. L'ensemble des joints importants ont été changés.

photos

Chaîne de distribution

Lors du démontage de la culasse il fallait démonter la chaîne de distribution. Et à notre grande joie elle est en superbe état, une simple inspection visuelle nous a conforté quant à son état.

photos

La pompe à eau

Au vu de la tête de cette dernière sur la photo, le nettoyage et l'inspection ne lui ont pas fait de mal. Elle a été sortie pour un nettoyage poussé pour purifier le circuit et faire disparaitre au maximum les traces de rouille sur la poulie. Une bonne chose de faite.

photos

La moto n'étant pas encore fini, j'actualiserai les étapes jusqu'à la fin de ce projet.

Retour en haut de page